Virginie

Date de publication du témoignage :

9 Mai. 2019

RDV avec Virginie (Seine et Marne). Après plusieurs mélanomes, elle a créé une ligne de maillots de bain adaptés.

À l’âge de 32 ans, le dermatologue me diagnostique mon premier mélanome (cancer de la peau). Je subis une exérèse afin que ce mélanome ne se développe pas dans mes cellules.
En 2014, ma maman âgée de 64 ans, nous quitte d’un mélanome nodulaire. Une période très difficile pour moi car j’étais très proche d’elle. La même année, deux autres mélanomes me sont diagnostiqués. Ils sont pris à temps donc je ne subis pas de traitement lourd.
Je travaille dans la communication. Je passe beaucoup de temps avec ma famille et j’aime beaucoup les voyages. Je commence la course à pied et le yoga pour m’aider à surmonter ces épreuves.
En 2017, avec mon mari et mes trois enfants, nous partons au Mexique. J’aime découvrir, et aussi me baigner, mais je dois avant tout protéger ma peau du soleil. Sur une plage de Playa del Carmen, j’ai un « déclic ». Je vais créer des maillots de bain pour femmes, anti UV, car ce que je porte n’est pas féminin et surtout, pas adapté.
Après onze mois de recherche, je crée mon entreprise en mars 2018, et lance mes premiers maillots de bain anti UV UPF 50+. Pour donner du sens à cette nouvelle activité, je décide de faire de la prévention et je signe également un partenariat avec l’Institut Gustave Roussy, afin de reverser à chaque vente, pour faire avancer la recherche contre le mélanome.
En juillet 2018, je suis soutenue par les « Elles by Contrex », un programme qui met en avant des femmes entrepreneuses. Mon entreprise m’apporte beaucoup au quotidien, c’est comme une thérapie. Je suis suivie très régulièrement à l’hôpital, mais je reste positive.
Mon entreprise, mon entourage et le sport m’aident à avancer.

https://virginiefleuriel.fr/
https://www.instagram.com/virginiefleuriel/?hl=fr
https://www.facebook.com/virginiefleuriel.fr/