C l’actualité

C les derniers posts Facebook

25/02/20

🔶 RDV avec Corinne (Herblay - 95). Après deux cancers, elle a décidé de créer une association pour les malades et leurs aidants, un lieu d'écoute, de prévention et information.

✍🏻 Le tsunami en 2014. J’ai un cancer du sein. La vie bascule.
L’attente du diagnostic, la spirale des examens. Le flash-back de toute ta vie t’arrive en pleine face. Tu penses à la mort. C’est inévitable…
Je relève mes manches. Mon protocole de soin est là : chimiothérapie, l’intervention, puis la radiothérapie. Le parcours est difficile mais j’arrive au bout.
Puis de nouveau, à l’autopalpation, je sens quelque chose. Je ne peux croire que… De nouveau, un deuxième cancer. La deuxième annonce est plus violente. C’est reparti. Récidive. Chimiothérapie. On m’annonce qu’il faut faire l’ablation de mon sein. Ma féminité. Mon sein qui a allaité. Et comment vais-je vivre sans sein ? Et mon mari ne va plus m’aimer…Toutes ces questions ...
Je décide qu’il faut prendre les choses une à une. Repartie dans le parcours et le tourbillon des traitements : opération, chimiothérapie, mastectomie, quelques complications d’infection, hospitalisations à répétition, … Je sors enfin de ce long tunnel .

La surveillance se met en place. Difficile de ne plus être médicalisée. Sentiment d’isolement, d’abandon. Mais je ne vais pas me laisser abattre.
Durant ces années de combat, j’ai constaté des manquements à bien des niveaux dans le parcours cancer. Nous sommes des personnes vulnérables, et n’avons pas toujours les réponses à nos interrogations. Il faut se battre contre ce cancer, contre le système qui nous range dans des cases, mais aussi pour les démarches administratives, pour le retour à l’emploi. Il faut continuer d’être femme, épouse, mère. Pas simple. Énorme complexité. Avec le sentiment que tout peut basculer.
Il faut aussi accepter la nouvelle femme que l’on voit dans le miroir. Oui, après le cancer, il y a bien une nouvelle personne. La maladie change un être.

Petite subtilité que je n’ai pas évoquée : je suis infirmière. Je me suis battue comme une lionne pour revenir auprès de mes patients et de mes collègues. Mon entreprise en a décidé autrement. Après ces trois ans de combat, on me propose un poste de reclassement, un poste de nuit… que je refuse. En réponse, on me licencie.
Pour moi, ce licenciement est le résultat de mon absence et de ma maladie. J’accuse le coup. Je réfléchis à ce que je veux faire de cette nouvelle vie. Je postule au conseil Éthique et Cancer et ma candidature est retenue. Me voilà élue pour quatre ans pour participer aux travaux de réflexion éthique. Je suis fière et heureuse d’y mettre ma modeste participation qu’elle soit de par mon expérience de patiente, mais également en qualité de professionnelle de santé.

En parallèle je décide de créer une association pour les femmes atteintes de cancer et leurs aidants. Ils ont une place essentielle dans le parcours d’une personne malade. Mon projet est de créer un lieu d’écoute, un lien social. Briser les tabous de la maladie. Organiser des ateliers sociaux, créatifs et sportifs. Faire des conférences médicales ou non. Faire de la prévention, de l’information. Ce projet est en cours de réalisation .
Je démarche coiffeurs, esthéticiennes, médecins, spécialistes, assistantes sociales, etc...

Je veux transmettre des messages d’espoir même si je sais que le parcours est difficile.
La maladie a été pour moi une révélation. J’ai pu découvrir le comportement des personnes face au cancer. J’ai appris à connaître parfaitement mes limites, mes faiblesses mais surtout mes qualités de combattante et ma détermination .
Et croire à l’après…

Je vais bien aujourd’hui et j’ai hâte de pouvoir transmettre ces valeurs à travers mon association.

#CmyNEWme
... Voir plusSee Less

🔶 RDV avec Corinne (Herblay - 95). Après deux cancers, elle a décidé de créer une association pour les malades et leurs aidants, un lieu découte, de prévention et information.

✍🏻 Le tsunami en 2014. J’ai un cancer du sein. La vie bascule.
L’attente du diagnostic, la spirale des examens. Le flash-back de toute ta vie t’arrive en pleine face. Tu penses à la mort. C’est inévitable…
Je relève mes manches. Mon protocole de soin est là : chimiothérapie, l’intervention, puis la radiothérapie. Le parcours est difficile mais j’arrive au bout. 
Puis de nouveau, à l’autopalpation, je sens quelque chose. Je ne peux croire que… De nouveau, un deuxième cancer. La deuxième annonce est plus violente. C’est reparti. Récidive. Chimiothérapie. On m’annonce qu’il faut faire l’ablation de mon sein. Ma féminité. Mon sein qui a allaité. Et comment vais-je vivre sans sein ? Et mon mari ne va plus m’aimer…Toutes ces questions ...
Je décide qu’il faut prendre les choses une à une. Repartie dans le parcours et le tourbillon des traitements : opération, chimiothérapie, mastectomie, quelques complications d’infection, hospitalisations à répétition, … Je sors enfin de ce long tunnel .

La surveillance se met en place. Difficile de ne plus être médicalisée. Sentiment d’isolement, d’abandon. Mais je ne vais pas me laisser abattre.
Durant ces années de combat, j’ai constaté des manquements à bien des niveaux dans le parcours cancer. Nous sommes des personnes vulnérables, et n’avons pas toujours les réponses à nos interrogations. Il faut se battre contre ce cancer, contre le système qui nous range dans des cases, mais aussi pour les démarches administratives, pour le retour à l’emploi. Il faut continuer d’être femme, épouse, mère. Pas simple. Énorme complexité. Avec le sentiment que tout peut basculer.
Il faut aussi accepter la nouvelle femme que l’on voit dans le miroir. Oui, après le cancer, il y a bien une nouvelle personne. La maladie change un être.

Petite subtilité que je n’ai pas évoquée : je suis infirmière. Je me suis battue comme une lionne pour revenir auprès de mes patients et de mes collègues. Mon entreprise en a décidé autrement. Après ces trois ans de combat, on me propose un poste de reclassement, un poste de nuit… que je refuse. En réponse, on me licencie.
Pour moi, ce licenciement est le résultat de mon absence et de ma maladie. J’accuse le coup. Je réfléchis à ce que je veux faire de cette nouvelle vie. Je postule au conseil Éthique et Cancer et ma candidature est retenue. Me voilà élue pour quatre ans pour participer aux travaux de réflexion éthique. Je suis fière et heureuse d’y mettre ma modeste participation qu’elle soit de par mon expérience de patiente, mais également en qualité de professionnelle de santé.

En parallèle je décide de créer une association pour les femmes atteintes de cancer et leurs aidants. Ils ont une place essentielle dans le parcours d’une personne malade. Mon projet est de créer un lieu d’écoute, un lien social. Briser les tabous de la maladie. Organiser des ateliers sociaux, créatifs et sportifs. Faire des conférences médicales ou non. Faire de la prévention, de l’information. Ce projet est en cours de réalisation .
Je démarche coiffeurs, esthéticiennes, médecins, spécialistes, assistantes sociales, etc...

Je veux transmettre des messages d’espoir même si je sais que le parcours est difficile.
La maladie a été pour moi une révélation. J’ai pu découvrir le comportement des personnes face au cancer. J’ai appris à connaître parfaitement mes  limites, mes faiblesses mais surtout mes qualités de combattante et ma détermination .
Et croire à l’après…

Je vais bien aujourd’hui et j’ai hâte de pouvoir transmettre ces valeurs à travers mon association.

#CmyNEWme ✊

23/02/20

🔸 Merci à nos quatre derniers #cancerbloomers d’avoir partagé leurs projets professionnels, leurs reconversions... Touchés directement ou indirectement par le cancer, ils se sont formés pour changer de voie suite à l arrivée de la maladie dans leur vie.
Merci pour ces parcours si inspirants !
#CmyNEWme
... Voir plusSee Less

🔸 Merci à nos quatre derniers #cancerbloomers d’avoir partagé leurs projets professionnels, leurs reconversions... Touchés directement ou indirectement par le cancer, ils se sont formés pour changer de voie suite à l arrivée de la maladie dans leur vie.
Merci pour ces parcours si inspirants ! 
#CmyNEWme✊

20/02/20

🔶 RDV avec Véronique (Miramont de Guyenne (47). Esthéticienne, elle s'est spécialisée pour accompagner les personnes en traitement.

✍🏻 Esthéticienne à mon compte pendant plus de 10 ans, j'ai pu constater l'importance de l'accompagnement et le soutien dont mes clientes avaient besoin lorsqu'elles apprenaient qu'elles avaient un cancer du sein.

Touchée par tous les désagréments qu'ont subi mes clientes pendant leur chimio et les rayons (perte de cheveux, sourcils …), j' ai souhaité me former pour aider ces femmes à se reconstruire.

Ces trois dernières années, je me suis donc spécialisée dans la dermopigmentation esthétique. Je réalise du maquillage permanent sourcils et me suis dernièrement formée sur Paris avec Maud Ravier pour la dermographie réparatrice 3D.
Je tatoue donc des aréoles mammaires, pigmente les cicatrices et atténue les taches brunes provoquées par les rayons, ainsi que la reconstruction mammaire suite à une mammectomie.

Je souhaiterais vraiment accompagner toutes ces femmes pour les voir sourire et avoir confiance en elles. Je me suis rapprochée du Comité Féminin 47, afin de pouvoir œuvrer pour la sensibilisation du dépistage du cancer du sein.

Aujourd'hui, je le dis : je ne me lève plus le matin pour travailler, mais pour réaliser ma passion et la partager avec ces femmes et ces hommes qui font appel à moi.

#CmyNEWme
... Voir plusSee Less

🔶 RDV avec Véronique (Miramont de Guyenne (47). Esthéticienne, elle sest spécialisée pour accompagner les personnes en traitement.

✍🏻 Esthéticienne à mon compte pendant plus de 10 ans, jai pu constater limportance de laccompagnement et le soutien dont mes clientes avaient besoin lorsquelles apprenaient quelles avaient un cancer du sein.

Touchée par tous les désagréments quont subi mes clientes pendant leur chimio et les rayons (perte de cheveux, sourcils …), j ai souhaité me former pour aider ces femmes à se reconstruire.

Ces trois dernières années, je me suis donc spécialisée dans la dermopigmentation esthétique. Je réalise du maquillage permanent sourcils et me suis dernièrement formée sur Paris avec Maud Ravier pour la dermographie réparatrice 3D.
Je tatoue donc des aréoles mammaires, pigmente les cicatrices et atténue les taches brunes provoquées par les rayons, ainsi que la reconstruction mammaire suite à une mammectomie.

Je souhaiterais vraiment accompagner toutes ces femmes pour les voir sourire et avoir confiance en elles. Je me suis rapprochée du Comité Féminin 47, afin de pouvoir œuvrer pour la sensibilisation du dépistage du cancer du sein.

Aujourdhui, je le dis :  je ne me lève plus le matin pour travailler, mais pour réaliser ma passion et la partager avec ces femmes et ces hommes qui font appel à moi.

#CmyNEWme ✊

 

Comment on Facebook

C’est vraiment bien ce que tu fais, vraiment bravo et ne change rien 👏🏻😊

Félicitations on en a vraiment besoin dans notre région !!!! Même dans nos campagnes on a envie de rester femme !!!!😊

Bravo et merci, c'est super bien d'être là auprès des personnes qui ont des traitements lourds, d'améliorer leur image....grand merci, belle continuation.🙏🙏🙏💕💕

Super ce que vous faites bravo 👍🥰

Bravo Véro !

Félicitations Véronique.

La classe ma Vero ! Bravo ❤️💋😘

C est super votre investissement.

Felicitations ❤💋

Bravo !!!

Bravo à vous cordialement

Bravo

Bravo vero

Bravo......❤💙

Bonjour. J aimerai avoir les coordonnées de Véronique à miramont de guyenne. Merci d avance

👍

👏👏👏

+ Voir plus de commentaires

18/02/20

🔶 RDV avec Christel (Noisy le Grand - 93), touchée par deux cancers, elle a complètement revu sa carrière et ses choix professionnels.

✍🏻 Après un cancer de la thyroïde à 33 ans et un cancer du sein à 39 ans, je peux dire aujourd’hui, je suis totalement différente, différente mais moi-même !

Le cancer de la thyroïde, je l’ai vécu alors que j’étais en poste dans une grande entreprise de mobilier et décoration. J’étais manager d’une grosse équipe, et en pleine évolution professionnelle. Je n’ai pas su parler de ma maladie et mon employeur n’a pas su me parler. Je n’ai pris qu’un mois d’arrêt et 6 mois de mi-temps thérapeutique. Au fil du temps, la confiance s’est émoussée entre nous et cela s’est fini par un licenciement, au bout de 15 ans. Cela a été dur mais j’ai vite rebondi et j’ai intégré une enseigne de loisirs créatifs et culturels.
Je n’ai pas mesuré les conséquences post-cancer et j’ai forcé… A tel point que j’ai fini par faire un burn-out.

C’est là que je me suis demandée ce que je voulais faire du reste de ma vie. Ce que je retiens de tout ça ? Il faut en parler, simplement, mais en parler. Il faut exprimer ce dont on a besoin.

Cette année j’ai décidé d’accepter ce qui m’est arrivé et de tourner tout cela en quelque chose de positif. Tout cela ne doit pas servir à rien, je dois aider.
J’avais entamé une reconversion dans les Ressources Humaines avant le cancer du sein. Les traitements ont stoppé net ma formation : trop de fatigue, d’effets secondaires et le regard des gens trop difficile à gérer. Mais mon centre de formation IFOCOP a été super : ils m’ont accompagnée durant cette période et c’est grâce à eux si j’ai pu reprendre, sans rien perdre, en mai 2019. Depuis je suis en stage chez Cancer@Work et chaque jour, j’ai le sentiment de faire quelque chose de positif.

Je suis dans une association qui fait tout pour concilier maladie et travail, et mes horaires ont été aménagés afin que je puisse ne pas être trop fatiguée et que je reprenne en douceur. Je suis aussi très engagée auprès de mes sœurs de combat sur Instagram, mes Kopines comme je dis…

Bien sûr, je me serais bien passée de ces cancers, mais aujourd’hui, je peux dire que je suis la meilleure version de moi-même.

👉Instagram : @titelthepooh

#CmyNEWme
... Voir plusSee Less

🔶 RDV avec Christel (Noisy le Grand - 93), touchée par deux cancers, elle a complètement revu sa carrière et ses choix professionnels.

✍🏻 Après un cancer de la thyroïde à 33 ans et un cancer du sein à 39 ans, je peux dire aujourd’hui, je suis totalement différente, différente mais moi-même !

Le cancer de la thyroïde, je l’ai vécu alors que j’étais en poste dans une grande entreprise de mobilier et décoration. J’étais manager d’une grosse équipe, et en pleine évolution professionnelle. Je n’ai pas su parler de ma maladie et mon employeur n’a pas su me parler. Je n’ai pris qu’un mois d’arrêt et 6 mois de mi-temps thérapeutique. Au fil du temps, la confiance s’est émoussée entre nous et cela s’est fini par un licenciement, au bout de 15 ans. Cela a été dur mais j’ai vite rebondi et j’ai intégré une enseigne de loisirs créatifs et culturels.
Je n’ai pas mesuré les conséquences post-cancer et j’ai forcé… A tel point que j’ai fini par faire un burn-out.

C’est là que je me suis demandée ce que je voulais faire du reste de ma vie. Ce que je retiens de tout ça ? Il faut en parler, simplement, mais en parler. Il faut exprimer ce dont on a besoin.

Cette année j’ai décidé d’accepter ce qui m’est arrivé et de tourner tout cela en quelque chose de positif. Tout cela ne doit pas servir à rien, je dois aider.
J’avais entamé une reconversion dans les Ressources Humaines avant le cancer du sein. Les traitements ont stoppé net ma formation : trop de fatigue, d’effets secondaires et le regard des gens trop difficile à gérer. Mais mon centre de formation IFOCOP a été super : ils m’ont accompagnée durant cette période et c’est grâce à eux si j’ai pu reprendre, sans rien perdre, en mai 2019. Depuis je suis en stage chez Cancer@Work et chaque jour, j’ai le sentiment de faire quelque chose de positif. 

Je suis dans une association qui fait tout pour concilier maladie et travail, et mes horaires ont été aménagés afin que je puisse ne pas être trop fatiguée et que je reprenne en douceur. Je suis aussi très engagée auprès de mes sœurs de combat sur Instagram, mes Kopines comme je dis…

Bien sûr, je me serais bien passée de ces cancers, mais aujourd’hui, je peux dire que je suis la meilleure version de moi-même.

👉Instagram : @titelthepooh

#CmyNEWme ✊

 

Comment on Facebook

Rappel du lien : Instagram : @titelthepooh

Bravo Christel ! 💪💪

Bravo . Quelle force Cette maladie nous ouvre les yeux sur notre "moi profond" Une meilleure version de soi-même. Je suis complètement d accord avec vous 👉🙂👍

Je dirais chapeau bas

Bravo 😁😁😁😁👍

Bravo Christel !

Bon courage a toi

Bravo à vous, et bonne continuation pour la suite. 💜

Bravo!

Bravo christel de tout cœur avec toi 😘 ❤️ ❤️ ❤️ même si je te le dit pas souvent 😉❤️😘

Super fière, mais rien d'étonnant quand on te connais.👍🏽👍🏽👍🏽💪🏽💪🏽💪🏽👏🏽👏🏽👏🏽😘😘😘😘

Bravo pour cette énergie !! Je suis admirative 👍👍

Bravo Christel

Bravo...bravo ❤❤💚💙💜.

Un sacré exemple de courage et de volonté. Bravo Christel ! 😙

Oui bravo. J'admire votre énergie. Vous avez compris que vous deviez être à votre écoute et non pas à l'écoute de la performance et des objectifs. Le monde professionnel est terrifiant

Bravo ma belle ❤️ et quelle gentillesse aussi 😉❤️

Bravo Christel

Bravo pour vos combats🙏❣️😉

Courage belle dame.

Bonjour je peux partager

Ton témoignage est tellement sincère et ouvert sur de nouveaux horizons, je te souhaite le meilleur ma Christel, je t'embrasse très fort 😘💖

beau témoignage

Bravo Christel ! 😘

Bravo!

+ Voir plus de commentaires

C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer
C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer

16/02/20

🔸 Hier, c’était là Journée Internationale des Cancers de l enfant. Plusieurs d entre eux ont témoigné sur notre page, dont la petite Chloé, qui est depuis partie rejoindre les étoiles ✨.
Ses parents, entourés de toute une équipe, préparent le Festi’Warrior’s, festival qu’avait imaginé Chloé et qu’elle souhaitait voir se réaliser.
Alors, pour Chloé et pour tous les petits Warriors, nous partageons cette page. Et si vous en avez la possibilité, on compte sur vous le 12/09 !!!
#Festi'Warrior's
#Association Warrior ChloéEn ce jour si particulier "Journée Internationale du Cancer de l'Enfant", découvrez les premiers Artistes ayant répondu présents pour la 1ère édition du Festi'Warrior's. Mille mercis à ces Artistes engagés à nos côtés! Artiste Masculin Mystère ? A vos pronostics - Pony pony run run - Hazerka "PARRAIN OFFICIEL" du Festi'Warrior's - La Folie des années 80 avec Jean Pierre Mader Officiel Cookie Dingler "William" Début de Soirée - Barry Moore - Lyre Le Temps - Damien Kaym Plus d'infos ➡️ www.festiwarriors.fr http://festiwarriors.fr/programmation/ [La suite, le 13 Mars prochain...]😉 ℹ️Rendez-vous le mercredi 19 février 2020 à 10h pour l'ouverture de la billetterie officielle! #ensemblepourlarecherche #ensembleonestplusfort #15février #enfantsanscancer #associationwarriorchloe
... Voir plusSee Less

🔸 Hier, c’était là Journée Internationale des Cancers de l enfant. Plusieurs d entre eux ont témoigné sur notre page, dont la petite Chloé, qui est depuis partie rejoindre les étoiles ✨.
Ses parents, entourés de toute une équipe, préparent le Festi’Warrior’s, festival qu’avait imaginé Chloé et qu’elle souhaitait voir se réaliser.
Alors, pour Chloé et pour tous les petits Warriors, nous partageons cette page. Et si vous en avez la possibilité, on compte sur vous le 12/09 !!!
#FestiWarriors
#Association  Warrior Chloé

 

Comment on Facebook

👍👍👍👍

Voir plus…

C l’info.

Anniversaire #CMyNewMe : 1 an déjà !

Anniversaire #CMyNewMe : 1 an déjà ! #CMyNewMe est suivi par de très nombreuses femmes mais également par des hommes, touché-e-s de près ou de loin...

« LA CONSTELLATION DU CANCER » MARY-THARA – 22 OCT. 2019 – RODEZ

LE MARDI 22 OCTOBRE 2019 VIASANTÉ en partenariat avec le COMITÉ DE SENSIBILISATION AU DÉPISTAGE DES CANCERS EN AVEYRON vous invite à une Soirée...

Suivez-nous

sur Instagram

Suivez-nous

sur Twitter

Share This