Sophie

Date de publication du témoignage :

22 Nov. 2018

RDV avec Sophie (Bruxelles) ou comment lutter contre la maladie en amenant le monde à elle grâce à une magnifique initiative de sa sœur.

Ma vie a basculé dans les ténèbres le 16 mars 2018 quand j’ai entendu un sinistre crac dans mon bras droit en enlevant ma veste. Après une semaine à passer une batterie d’examens, le verdict fut dévastateur : cancer du poumon au stade 4 avec métastases au bras, au foie et à la hanche. Le début du combat s’annonce rude : radiothérapie, chimio avec ses effets secondaires, infection nécessitant une hospitalisation, rééducation du bras cassé… et surtout l’obligation de demander assistance pour accomplir les actes les plus simples : s’habiller, se laver, cuisiner… être dans la dépendance.
Mais des bonheurs aussi… Quelques jours après mon hospitalisation, ma sœur Astrid a lancé un appel en ma faveur sur Facebook : « Afin de lui donner du courage et l’envie de se battre, je me dis que vous pouvez lui envoyer une carte postale de la ville où vous vivez ou du petit coin de paradis où vous êtes en ce moment et de partager avec elle des endroits que vous avez découverts. Je pense que cela pourrait être un des meilleurs moyens pour qu’elle se batte et garde l’envie d’avancer. »
Cela a merveilleusement fonctionné ! J’ai reçu plus de 300 cartes, des coups de téléphone, des messages de soutien me parviennent chaque jour. Mes murs sont tapissés de tous ces beaux paysages du bout du monde. Merci de me faire continuer à voyager, de tout cet amour, de cette générosité.
Car après plusieurs traitements, transfusions, de nouveaux tests, on m’annonce le 1 er octobre que le cancer s’est encore propagé. Que faire ? C’est quoi les options ? Il n’est pas de mots pour décrire la situation. On essaye alors de prendre du recul, de recharger ses batteries, entourée des siens et de ces amis qu’on a tant de chance d’avoir.
On reçoit des visites surprises des États-Unis, de Dubaï, de Barcelone… des contacts du monde entier. Et puis on continue finalement, jour après jour, on profite de la vie. Après 8 mois de traitements, je suis toujours là. Je me suis mise à la peinture, à l’art thérapie, essayé la micro kiné, les soins énergétiques, l’ostéopathie, les tisanes, le nutritionniste… et on continue tous les examens : IRM, scanner, pet scan, fibroscopie, chimio… J’en passe et des meilleures.
Quand on est en danger, on veut juste se battre encore et encore et n’être entourée que de personnes — ma sœur, ma maman, ma bande de potes — et de choses positives. On apprend à vivre différemment.
Ma vie est précieuse et j’ai encore beaucoup de projets à accomplir ! Mon but est de VIVRE, RIRE, PROFITER de la vie avec ceux que j’aime, je ne veux pas en perdre une miette.

https://www.facebook.com/sistersistersolidarity