Nataelle

Date de publication du témoignage :

30 Nov. 2021

RDV avec Nataelle (Yens, Suisse). Après un cancer du sein, elle a décidé de partager son expérience via un blog et un livre qui sortira début 2022.

J’ai été diagnostiquée d’un cancer du sein en juin 2018, à tout juste 40 ans. 40 ans pour moi, cela représentait un cap très difficile à franchir : je basculais dans l’extrême vieillesse. D’un côté, je voulais célébrer cette nouvelle dizaine, mais d’un autre coté elle me faisait très peur. Le cancer est arrivé comme pour me prouver que j’avais raison : 40 ans, ça allait être bien pourri !

En fait, j’avais senti une boule dans mon sein droit. C’était un cancer du sein de grade 3, donc virulent, mais stade 1, localisé. Ouf, au moins il était pris tôt !

Lorsque le diagnostic est tombé, il y a eu quelques jours d’intense brouillard, notamment pendant l’attente des résultats du TEP Scan. Puis voyant le protocole se préciser, mon mari est moi sommes partis en « mode projet » : logistique, enfants, parents, boulot… On a tout organisé pour que les traitements se passent dans les meilleures conditions. J’ai eu droit à la totale : tumorectomie, 4 chimios (Taxotère et Endoxan), 25 séances de radiothérapie, et hormonothérapie pour 5 à 10 ans. 

Je n’ai jamais été à l’aise avec le vocabulaire et l’environnement médical, alors j’ai décidé que les médecins se chargeraient de mon corps (je leur ai fait entièrement confiance), et que moi, je m’occuperais de mon esprit. J’ai essayé de très nombreuses méthodes, et ai réussi à trouver un ensemble de pratiques qui ont beaucoup allégé mon quotidien : jus vert, acupuncture, massages, visualisation, psy, homéopathie, coupeur de feu… J’ai également acheté de grands cahiers que je noircissais, jour après jour, avec mes peurs, mes doutes, mes rêves, mes angoisses…

Sentant que j’étais actrice de ma guérison, je me suis lancée dans le combat avec énergie et optimisme. Après coup, et quand je lis d’autres témoignages, je m’aperçois que j’ai eu peu d’effets secondaire et je suis pleine de gratitude pour cela !

Je suis en rémission depuis janvier 2019. Pour moi, il était évident que je devais changer des choses pour l’après-cancer, mais je ne savais pas vraiment quoi… Je cherche depuis trois ans. L’après-cancer est synonyme de Grande Réflexion, et parfois je me dis que cela ne finira jamais. Quelle vie ? Quel emploi ? Quelle charge de travail ? Quels projets personnels pour veiller à un équilibre de vie ? Tant de questions avec des pistes mais sans réponse claire… 

Il y a néanmoins deux belles choses qui sont sorties de ce cancer : @Le_Dragibus_Rose sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook), et un roman. La tempête passée, j’ai eu envie, de partager mon expérience et de donner de l’espoir. Ces pages se veulent résolument positives.

Puis j’ai eu envie d’écrire, toujours dans l’idée de partager mon expérience, tout en partageant optimisme et bonne humeur. J’ai écrit une autobiographie romancée de mon histoire, qui sortira aux Éditions Complicités début 2022 (infos sur le réseaux sociaux ϑ ). J’ai voulu une histoire à la 3ème personne, pour me détacher du personnage, et un récit qui puisse toucher autant les personnes atteintes du cancer, que les accompagnants, voire tout lecteur ! 

J’ai reçu de bons commentaires de la part de mes premiers lecteurs, et certains disent même que j’ai eu l’audace d’écrire un feel-good sur le cancer. Cela m’a fait très plaisir. Car je trouve important de garder en tête que le cancer est grave, oui, mais aussi qu’il peut bien se soigner, selon les cas. Alors gardons espoir !

Crédit photo Sébastien Champaux

https://www.linkedin.com/…/s%C3%A9bastien-champeaux…/

https://www.facebook.com/ledragibusrose

https://www.instagram.com/le_dragibus_rose

http://www.nataelledelacroix.com