Marcela

Date de publication du témoignage :

5 Déc. 2019

RDV avec Marcela (Bons en Chablais). Elle transmet son expérience et son dynamisme au sein de l’association Hope.

J’ai commencé à sentir qu’il y avait un problème dans mon corps fin 2015. J’avais 32 ans, jeune, sans antécédent dans la famille. Les médecins n’ont rien vu malgré mes plaintes.
Je me souviens très bien. Fin juin 2017, lors d’une consultation avec le gynécologue, j’ai essayé à nouveau de dire que j’avais quelque chose au sein droit. En vain. J’ai été à peine palpée et ai entendu « c’est comme ça » ! Je me sentais limite hypocondriaque. Je me suis dit que ça devait vraiment être dans ma tête !

C’est lors du contrôle des prothèses mammaires que le chirurgien a vu que la droite était remontée, et que j’avais effectivement une masse dans le sein. Il m’a prescrit une mammographie et m’a dit de «ne pas attendre 6 mois pour la faire ».

Christophe, mon mari, a toujours dit que le 7 était son numéro de chance… Je crois qu’il avait raison car le radiologue m’annonçait le 07/07/17 ce que je savais depuis un an et demi ! Il ne m’a pas laissée repartir avant d’avoir un rendez-vous pour une biopsie et un PetScan. C’était le début des vacances d’été, donc difficile d’avoir une place rapidement. Ça a été les 2 semaines les plus longues de ma vie car là, je ne connaissais pas encore l’ampleur de la maladie.

J’ai annoncé la nouvelle à Christophe, mais pas aux enfants, 7 et 11 ans à l’époque. La plus grande a vu que quelque chose n’allait pas et m’a dit avoir rêvé que j’avais un cancer !! Woooowww !! Mon cœur était comme lacéré mais je ne lui ai rien dit. Je voulais attendre le résultat de la biopsie.
Les examens ont confirmé un carcinome non métastatique.

Après la première opération en août 2017, j’ai appris que j’allais devoir en subir une deuxième car la maladie avait déjà atteint les ganglions. A chaque nouvelle, j’avais l’impression de voir diminuer mon espérance de vie. Je ne pouvais pas y croire. J’étais jeune, pleine de vie, et voulais voir grandir mes enfants, connaître mes petits enfants !
Après la deuxième opération, on m’a annoncé le protocole : 6 séances de chimiothérapie et 5 semaines de radiothérapie. Dès le début du traitement, j’ai décidé de me raser la tête. Je pensais que ce serait trop dur de voir tomber mes cheveux.

La Marcela désespérée, dévastée, a laissé place à une « super » Marcela avec une force incroyable ! Malgré la perte des cheveux, sourcils et compagnie, la peau toute pâle et avec 10 kg en moins, j’ai bien vécu le protocole. En presque 9 mois de traitement, je n’ai pleuré qu’une fois.
Une organisation militaire a été mise en place par ma mère, ma sœur et mon mari qui ont toujours été à mes côtés. Mes enfants, ah ils ont été merveilleux !

Aujourd’hui, en rémission, je vois la vie avec plus de légèreté et me considère beaucoup plus heureuse qu’avant. Je me sens la plus forte ! Actuellement, je partage mon parcours au sein de l’Association Hope, qui m’a beaucoup aidée pendant et après le traitement.

Mon but est de servir d’inspiration et de résilience pour montrer qu’il est possible de se reconstruire et de rebondir après un cancer.

👉 https://www.facebook.com/marcela.donati.37
👉 https://www.facebook.com/associationhope/