Léna

Date de publication du témoignage :

14 Fév. 2019

RDV avec Léna (Saint-Brieuc). Le cancer a chamboulé sa vie : job, divorce… Elle a décidé de célébrer ses « premières fois » et de profiter pleinement de temps pour elle.

Si j’ai modifié ma vie suite à la maladie ? oh oui ! pas qu’un peu !
Au niveau professionnel, j’ai appris à dire non, à ne plus subir le rythme qui s’imposait. J’ai ralenti la cadence et pourtant je ne travaille pas moins bien. J’ai même pris du galon.
J’ai aussi réalisé un souhait : celui d’enseigner, en plus de mon boulot de directrice artistique dans la communication. J’en avais très envie, mon patron était ok… J’ai donc postulé avec succès. Chose que je n’aurais pas osé avant. Je ne me sentais pas à la hauteur de la tâche. J’ai été rappelée cette année, c’est que je dois me débrouiller pas trop mal.
Au niveau familial aussi, j’étais avec mon ex-mari depuis 18 ans. On s’aimait bien, mais ce n’était plus vraiment ça. Je n’avais pas du tout envie de finir comme beaucoup de couples qui restent ensemble par habitude. Donc après 2 ans de traitements, j’ai enchainé avec un divorce. Alors non, ce n’est pas simple : j’allais perdre en confort, j’allais devoir payer seule l’emprunt de la maison, j’allais devoir me passer de mes filles une semaine sur deux, me retrouver seule une semaine sur deux. Et surtout, je ne savais pas du tout ce que j’allais gagner…
En fait j’ai tout gagné !
Quand j’étais malade, je pleurais en pensant à mes « dernières fois » : « tiens c’est peut-être la dernière fois que je vais à ce festival », « m**de, c’est peut-être le dernier Noël avec mes filles »… Un jour, une amie m’a dit : « tu es là ». Tout simplement.
Mais oui, je suis là, et tant que je suis là, je vais plutôt aller me chercher des premières fois ! Et depuis, je les enchaine ! J’ai du temps pour moi. J’ai pu le consacrer à ce que j’aime (rando, photo, céramique…) sans culpabiliser. Je me suis retrouvée. Résultat, j’ai 2 expos en cours : l’une concerne mes photos l’autre c’est « La petite Boule », une série de petites phrases entendues pendant mon cancer. J’avais besoin d’en parler de manière très simple. Ça m’a fait du bien et surtout, c’est un vrai bonheur tous ces échanges. Ça me touche de savoir que telle ou telle phrase a pu résonner chez l’une ou chez l’autre. Ça me motive de savoir que ça peut faire du bien à d’autres personnes que moi. J’avoue ne pas être fan du communautarisme mais il y a un réel soutien entre les personnes touchées par le cancer, c’est une force, ça nous porte !!!
Merci à tout.e.s les combattant.e.s et les accompagnant.e.s !!!

www.instagram.com/pikupanez
www.instagram.com/la_petite_boule