Anne

Date de publication du témoignage :

19 Fév. 2019

RDV avec Anne (Nort sur Erdre), touchée alors que le cancer avait déjà frappé sa mère pendant son enfance, elle combat avec courage et optimisme !

Je m’appelle Anne, j’ai 42 ans et suis maman célibataire de 2 filles de 18 et 12 ans. En juillet 2017, on m’a diagnostiqué un carcinome lobulaire infiltrant de stade 2 dans le sein gauche. Ma mère ayant succombé à cette maladie lorsque je n’avais que 8 ans, ce fut un de mes pires cauchemars qui se réalisait : faire vivre la maladie et tout ce qui va avec à mes puces.
Protocole lancé : chimio, 2 tumorectomies, 1 mastectomie, 25 séances de radiothérapie, 15 mois d’arrêt, 15 kilos en plus… j’ai géré ça comme toujours : en me disant que ce n’était qu’un mauvais moment à passer, que j’avais connu bien pire dans ma vie !
Les gens me demandaient « comment vas-tu ? » — « je vais bien ! ». Et j’allais plutôt bien ! Physiquement c’était difficile, mais ma volonté de vaincre la maladie et ma certitude que tout irait bien m’ont tirée vers le haut et aidée à avancer lorsque c’était trop dur.
Aujourd’hui je regarde ma vie d’un autre œil. J’ai fait du tri autour de moi, j’écoute le vent dans les arbres, j’ouvre les yeux sur ce qui m’entoure… Je me suis juré d’essayer de tromper la routine et ai appris une chose essentielle : « La personne la plus importante de ma vie c’est moi ! ».
J’ai appris à m’écouter, à dire non, à dire « Stop ».
J’écris comme beaucoup d’entre nous. Je commence à me renseigner pour une reconversion professionnelle. Ma grande spécialité a toujours été d’aider les autres, alors pourquoi ne pas en faire un vrai métier ?
Je pense que le mot Cancer est encore trop tabou chez certains mais à moi, il ne fait plus peur. Je l’ai vaincu et je sais qu’il peut revenir ici ou ailleurs, mais alors, j’aurai les armes pour l’affronter et toujours avec le sourire. Si mon cancer se matérialisait aujourd’hui devant moi, je lui dirais : « Merci ! ».