Emmanuelle

Date de publication du témoignage :

19 Jan. 2021

RDV avec Emmanuelle (Sallanches – 74). Après un cancer, et une reconstruction compliquée, elle a complètement changé de vie professionnelle.

Je suis une femme de passion.
2017 : un cancer du sein, ablation totale, le KO debout. Je me soigne tout en restant dans le monde du travail. Le travail, c’est rester en vie. Cette insistance pour garder mon poste de RH dans le milieu ambulancier me vaudra un épuisement au travail (burnout). Mes employeurs ne comprendront pas ce qui m’arrive.
Eté 2019 : je me fais refaire le sein. Mon corps et mon âme décompensent me laissant de nouveau KO. Je passe deux mois à l’hôpital dont quinze jours en soins intensifs.
Quinze jours dans une chambre sans télévision, sans radio, sans internet (à ma demande) ; juste moi, et une équipe médicale.
La mort est venue de nouveau frapper à ma porte. Quinze jours de prise de conscience, du grand danger que je viens de vivre, et de la chance que j’ai d’être encore là.
La reconstruction est un échec, je perds ce sein une seconde fois. Pendant plus d’un mois, on viendra gratter ce sein nécrosé, incicatrisable en l’état. Impuissante, je dois me rendre à l’évidence. Depuis deux ans, je prends coups sur coups…
Je réalise qu’il est temps pour moi de vivre ma vie … L’employeur, avec qui je travaille, ne me mérite pas ! Et je perds mon travail. Mes employeurs ne me font plus confiance depuis cette maladie !

Depuis des années, je suis fascinée par la pensée de l’humain, et en parallèle de mon travail, je préparais une certification de Maître Praticienne en Programmation Neuro-Linguistique.
Un an après tous ces échecs, j’ai eu cette certification, quitté mon employeur et suis en chemin de création d’entreprise.
Je me lance dans l’accompagnement de stratégies de changement humain, que ce soit individuel et en entreprise.
Quand je perçois le déclic chez une personne que j’accompagne, je me réjouis de la voir prendre conscience de son autonomie de penser, de croire, de dire, etc….
Le bonheur, pour moi, commence par être en accord avec qui nous sommes. La joie de vivre est essentiellement en notre fond intérieur. Une fois que nous le comprenons et le ressentons, le reste suit…
Je me réjouis de cette nouvelle vie et je suis fière de moi.

https://www.facebook.com/groups/223831335709293