Céline

Date de publication du témoignage :

11 Avr. 2019

RDV avec Céline (Champtoceaux) qui accompagne des personnes en traitement pour qu’elles bénéficient d’activités sportives adaptées.

Je ne suis pas directement touchée par la maladie et pourtant, elle fait partie de mon quotidien. Je suis chargée d’assistance pour des mutuelles et j’accompagne des femmes et des hommes atteints de cancer, et qui subissent des traitements de chimiothérapie et/ou radiothérapie.
Je suis aide médico-psychologique de formation et je me suis toujours occupée d’accompagner des personnes en situation de handicap, personnes âgées… et ce pendant 20 ans. Voyant les conditions de travail se dégrader, je ne voulais pas/plus cautionner la façon dont on me demandait de réaliser cet accompagnement. Qu’allais-je bien pouvoir faire ?
On m’a proposé un poste de chargée d’assistance, avec une spécificité du Sport Santé Bien-Être. Une évidence pour moi qui adore et pratique le sport et qui ai la chance d’avoir la santé pour. Je côtoie au téléphone, tous les jours, des personnes ayant besoin d’aide pour faire face au quotidien à une situation difficile : hospitalisation et/ou immobilisation, dans le cadre de traitement chimio ou radio thérapie.
Quand ces personnes ne souhaitent pas d’aide à domicile et sont convaincues que le sport va les aider à faire face aux effets secondaires des traitements, je les accompagne dans la mise en place de ce dispositif. Je fais un premier bilan avec elles pour connaitre leurs besoins et leurs attentes des coachs, puis un bilan plus approfondi leur est proposé, ainsi que des séances sportives. Dans la majorité des cas, les adhérents sont en demande de séances de relaxation, d’étirements mais aussi de renforcement musculaire. Les coachs peuvent accompagner également sur la marche, le footing… Ils s’adaptent aux envies.
C’est une aide précieuse pour les patients : pouvoir se réapproprier son corps d’une autre façon qu’un corps « malade », prendre soin de soi, se faire du bien moralement… Je suis touchée par le combat de ces femmes et de ces hommes, et admirative de leur force.
Je leur souhaite à toutes et tous beaucoup de courage même si je sais qu’ils (elles) l’ont…
Quand je rappelle ces personnes et qu’elles me témoignent le bienfait de ce dispositif, qu’elles me remercient, qu’elles m’annoncent avoir combattu cette maladie,… je ressens une telle satisfaction ! Une belle leçon de vie ! Ces personnes gardent une telle force, un grand courage…
Et là, je me dis que j’adore mon métier.
Je suis d’une nature plutôt dynamique et joyeuse, et j’aime la vie, mais je me dis encore plus que la vie est belle et qu’avant de me plaindre il faut relativiser, « il y a toujours plus grave »…
Prenez soin de vous toutes et tous.