Céline

Date de publication du témoignage :

28 Jan. 2021

RDV avec Céline. Frappée par le cancer à 21 ans, elle témoigne de son parcours et est fière du chemin parcouru.

J’avais 21 ans. C’était en septembre 2005. Un soir, je sens une boule à mon sein droit. Je me dis « bizarre ». La peur me prend. Le lendemain matin, je prends rendez-vous chez ma gynécologue qui me prescrit une prise de sang et une échographie. Les analyses ne révèlent rien et l’échographie, c’est bénin donc rien d’alarmant. Le mois passe, mais je constate que la boule grossit et mon sein double de volume. J’en parle à une amie qui travaille avec un radiologue, et qui m’obtient rapidement un rendez-vous.
Là, tout s’enchaine : échographie, première mammographie, ponction, prélèvements…
Le radiologue me prend à part et me dit :  » de toutes façons, quoi qu’il arrive, je ne vous laisse pas tomber ». Je sors de la clinique à 20h, pleine de questions.

Quelques jours passent, puis je reçois un appel un dimanche soir à 20 h, de mon amie qui me demande de venir la voir. En arrivant chez elle, je comprends que l’annonce va être fatale. Elle me dit : « J’ai reçu tes résultats et ils ne sont pas bons « 
« C’est-à-dire ? « 
« Pas bons au point que tu dois faire de la chimiothérapie. »

Les rendez-vous s’enchainent : oncologue, scanner, mammographie, scintigraphie osseuse. J’étais K.O avant de commencer le traitement..
Et la commence la dure période de chimiothérapie, avec des échographies et mammographies pour vérifier si le traitement fait sont effet. Par la suite, j’ai dû faire une ablation, puis des séances de radiothérapie.
Me voilà tranquille deux ans, pendant lesquels je démarre ma reconstruction (DIEP) à l’hôpital Henri Mondor. Quatre ans de reconstruction, c’est très long, car malheureusement, je fais partie des 5% d’échec.

Ça aussi, c’était une sacré étape mais je n’ai pas baissé les bras et heureusement, car aujourd’hui je suis très heureuse de m’être battue jusqu’au bout, et d’avoir été très bien entourée médicalement.
Aujourd’hui tout ça n’est que du passé, même si je continue à être suivie tous les ans au Centre Gauducheau à Saint Herblain (44).
Surtout ne baissez pas les bras malgré les embûches, malgré la douleur.
Je suis vraiment heureuse de m’être battue jusqu’au bout quand je vois le résultat aujourd’hui.

https://www.facebook.com/minichou09

Instagram : celine_chou09

Twitter : CelineChou09