Photo de Blanche

Blanche

Date de publication du témoignage :

25 Juin. 2020

RDV avec Blanche (Bruxelles). Terrifiée à l’idée de « ne rien faire » de sa chance d’être encore elle vie, elle multiplie les activités et gère un compte Instagram dédié au cancer de la thyroïde.

J’ai appris que j’avais un cancer de la thyroïde il y a un an. J’avais 24 ans. On m’a vendu ça comme un  » bon » cancer, qu’on soigne très bien, et c’est tout à fait vrai. Malgré tout, l’année a été longue et aujourd’hui, je ne suis toujours pas stabilisée hormonalement. Ce n’est pas grave, mais c’est éprouvant. Le plus difficile, c’est de trouver un nouvel équilibre, avec un nouveau corps, un organe à remplacer. J’ai mis du temps à comprendre que je n’allais jamais retrouver mon corps d’avant. En fait, je n’aurais jamais pu imaginer que la thyroïde régulait autant de fonctions vitales dans l’organisme.

Si je devais dire quelque chose aux proches de malades du cancer, c’est de ne pas négliger la rémission. C’est une super nouvelle mais aussi une étape de décompression. Les gens s’éloignent en croyant que tout redevient comme avant, alors que pas du tout. Tout est différent, le corps comme la tête, et on vient seulement de le réaliser. Tout à coup, on est dans une sorte d’urgence : de vivre, de profiter, de rattraper le temps perdu. Moi qui n’ai jamais été du genre hyperactif, je pensais échapper à cette urgence post-cancer.

Mais le constat est là : l’idée d’être « guérie », en vie, et de ne rien faire de cette chance me terrifie bien plus que l’idée de mourir. Je suis en pleine urgence, et j’ai faim de projets. On pourrait trouver ça super, mais la pression est tellement grande que rien de ce que je peux faire actuellement ne me paraît à la hauteur. Faire des projets, c’est bien. Tout plaquer sans réfléchir sous prétexte d’urgence de vivre, ça me paraît idiot. Je cherche encore l’équilibre.

Les petits projets, par contre, sont bien présents. Comme j’aime dessiner et écrire, j’ai ouvert un compte Instagram pour partager des informations sur la thyroïde et raconter mon année de cancer. C’est un peu le compte que j’aurais aimé suivre il y a un an. Si cela peut aider une ou deux personnes, ma mission sera accomplie.

https://www.instagram.com/thyroidekesako/?hl=fr