Photo de Aurélie

Aurélie

Date de publication du témoignage :

11 Mai. 2021

RDV avec Aurélie (Amiens). Entourée de sa famille et de ses amis, elle pense au futur et à toutes les nouvelles aventures à venir !

J’ai 32 ans.
Ma vie a été percutée par le cancer en septembre 2019. A l’époque j’allais commencer un nouvel emploi dans une crèche, étant éducatrice de jeunes enfants. Je reviens de vacances, je profite de la vie, de ma famille et de mes amis. Complètement insouciante et à mille lieux d’imaginer la suite.

Après une auto-palpation sous la douche, la découverte d’une minuscule boule et les examens de contrôle, le verdict tombe : cancer du sein HER2. Le programme : opération, préservation des ovocytes, chimio, radiothérapie et injection d’Herceptin. Tout cela sur un an et demi. Il faut aller vite.

Toutes les étapes de ce combat sont des obstacles. Elles bouleversent et bousculent. Je pense que la perte de mes cheveux, et donc l’envol d’une partie de ma féminité, a été le plus douloureux moralement. Ensuite, il a fallu accepter que la maternité ne sera sûrement jamais naturelle et simple si je veux devenir mère.

Mais je me suis rendue compte que ma force était dans mon entourage et mon envie de vivre. La douleur et les effets indésirables ne sont supportables qu’avec des objectifs et un travail sur soi. Le sport a été un bel espace de décompression et de maitrise de mon corps. Encore aujourd’hui, il me permet de garder un équilibre moral et un corps que j’apprends à aimer.
Je n’aurai jamais penser pouvoir supporter les traitements. J’ai découvert que j’étais forte, déterminée et courageuse. Avec une rage de vivre que je ne me soupçonnais pas !
J’aimais la vie avant ce parcours mais je ne vivais pas comme si je vivais ma dernière journée. Aujourd’hui, c’est mon état d’esprit.

En mars, j’entamerai officiellement ma rémission. Et je refuse de vivre rythmée par mes contrôles malgré le poids de ces derniers. Qu’importent le parcours et le futur, c’est l’instant présent qui a toute son importance.
Entourée de mes amis et de ma famille, je compte bien continuer mon métier passionnant, les voyages, les apéros, le sport tout en souriant et en vivant des aventures que je n’aurai jamais vécues si le cancer ne m’avait pas bousculée !