Aude

Date de publication du témoignage :

17 Sep. 2019

Texte RDV avec Aude (Paris). Elle danse pour et avec les patients et leur entourage, leur insufflant son énergie et son dynamisme.

RDV avec Aude (Paris). Elle danse pour et avec les patients et leur entourage, leur insufflant son énergie et son dynamisme.
Je pratique la danse depuis l’âge de 4 ans. J’ai intégré le Conservatoire Régional de Musique et de Danse de Lorraine à Nancy à l’âge de 6 ans, et j’ai obtenu un 2e Prix en danse classique à l’âge de 14 ans.
Je me suis ensuite tournée vers un cursus général et des études de droit pour devenir notaire. C’est à cette époque que j’ai découvert les danses en couple, d’abord le rock n’roll puis la salsa et le west cost swing.
Je suis arrivée à Paris en 2005. En parallèle de mon job de juriste, j’ai pu rapidement retrouver les joies de la scène et de l’entrainement régulier, dans la salsa essentiellement. Depuis 8 ans, je suis exclusivement danseuse.
Mes activités juridiques terminées (!), j’ai décidé de créer l’action « Elles Dansent » et d’accompagner avec la danse les personnes fragilisées. Une idée que m’a suggérée une amie avec qui je travaillais sur la réalisation d’un festival de danses latines. Je ne pouvais imaginer à ce moment-là qu’une heure bénévole par semaine allait devenir un engagement sans faille et mon activité quotidienne.
Aujourd’hui, « Elles Dansent » est une action solidaire et inclusive au bénéfice des personnes touchées par le cancer exclusivement. Elle me permet d’intervenir dans des hôpitaux de l’AP-HP et privés, dans des structures dédiées au cancer, et en ville. Chaque jour je donne des cours de danse et de salsa adaptées aux personnes pendant leurs traitements et après leurs traitements.
Les bienfaits de la danse sur la santé psychique et physique ne sont plus à prouver. Et puis le bonheur de partager ces moments jusqu’à participer à des spectacles, que je chorégraphie et/ou dirige, est une manière de les accompagner pour trouver la force et l’énergie et aussi l’envie de passer le cap.
Le chemin peut être long et les doutes et les peurs sont fréquents. Mon propos est de les inviter à retrouver une conscience corporelle la plus légère et joyeuse possible, pour un quotidien plus doux et joyeux.
Parallèlement, depuis 3 ans, j’interviens au chevet des personnes en traitement en hospitalisation de jour ou prolongée, et aussi en fin de vie. Costumée, j’utilise la musique et la danse pour alléger les patients, les proches et le personnel soignant dans l’épreuve qu’ils traversent. Ces interventions sont magiques. « Le spectacle vivant dans un lieu de soin pour des adultes » c’est tellement inattendu. Et pourtant, si ça fonctionne en pédiatrie et en gériatrie, ça ne peut que fonctionner chez « l’adulte » !!
Un film documentaire est actuellement en cours de tournage. « Elles Dansent » est son titre. Alexandre Messina, le réalisateur, promet un film beau, porteur de vie, de joie, d’espérance et d’amour. Tout ce que je diffuse lorsque je danse au chevet. Sortie espérée pour 2020.
D’ici là on peut voir un teaser sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=eUNb7xBwP2Y&t=14s

L’association œuvre sur Paris, Levallois-Perret et Villejuif pour le moment. Forte de 2 nominations à des Trophées cette année, l’association œuvre au développement des cours, ateliers, stages et spectacles, et aussi des interventions artistiques en milieu hospitalier.

www.ellesdansent.org
https://www.facebook.com/ellesdansent/
Instagram : Elles Dansent