Photo de Maryline

Maryline

Date de publication du témoignage :

21 Juin. 2021

RDV avec Maryline (Dijon). Atteinte d’un cancer métastatique, elle invite chacun et chacune à profiter de l’instant présent, prendre soin de soi, écouter son corps et suivre son intuition.

Je m’appelle Maryline, j’ai 33 ans, porteuse du gène BRCA1 et atteinte d’un cancer du sein triple négatif métastatique.

Tout a commencé fin juin 2020. Je venais de faire une reprise de cross à cheval mouvementée car j’étais tombée de ma monture plusieurs fois… Je décide donc de prendre tout de suite rendez-vous chez mon ostéopathe pour qu’elle me remette ce qu’il fallait en place. Dans la nuit de ma séance d’ostéopathie, je me réveille car je sens une douleur sous l’aisselle droite. Au lever, je vérifie, et effectivement les ganglions sous l’aisselle avaient encore gonflé et commençaient à se propager au-dessus du sein. Je n’attends pas, je consulte ma médecin, qui me prescrit une échographie. Le médecin me dit cash :  » Je n’aime pas du tout ce que je vois « …

Ma médecin me dit de consulter ma gynécologue, qui m’envoie faire rapidement mammographie et biopsie. Les résultats tombent quelques jours plus tard : cancer du sein triple négatif avec atteinte ganglionnaire. Je prends rendez-vous dans le centre de cancérologie, je passe tout un tas d’examens et en août 2020 j’attaque la chimio : quatre cures d’EC toutes les deux semaines et douze cures de Taxol toutes les semaines. Je me fais opérer en janvier 2021 d’une tumorectomie et d’un curage axillaire.

Les résultats « anapath » ne sont pas bons sur les ganglions : les vingt et un enlevés sont métastatiques, ils n’ont pas répondu à la chimio. Je devais donc recommencer une chimio, avec la radiothérapie. Entre-temps, j’ai passé un nouveau tep scan qui a révélé que le cancer était devenu métastatique. Il s’est propagé à d’autres ganglions, au foie et au bassin.

J’ai la chance de pouvoir bénéficier d’un traitement en essai clinique, commencé il y a quelques semaines. Je parle de chance car malheureusement, pour ce type de cancer, il n’y a pas beaucoup d’options thérapeutiques. Dans tous les cas, je ne lâche rien et garde ma force de combat. Je souhaite beaucoup de force et de courage à toutes celles dans mon cas et à nos proches, car c’est loin d’être simple à vivre mais ça nous permet d’apprécier chaque moment précieusement. Ça nous change profondément.

J’ai une toute autre vision de la vie. J’apprécie les moments simples, l’instant présent et toutes ces petites choses qui pouvaient m’énerver au quotidien sont devenues secondaires, quoi que je pousse toujours ma gueulante quand c’est nécessaire. Aimez, rêvez, amusez-vous, profitez de l’instant présent et surtout, prenez soin de vous, écoutez votre corps et suivez votre intuition.

https://www.facebook.com/Combat.cancer.du.sein.triple.negatif/
https://www.instagram.com/warriorcancertn/