Emmanuelle

Date de publication du témoignage :

11 Fév. 2021

RDV avec Emmanuelle (Toulouse). Elle a réalisé un livre de photos au profit de la Ligue Contre le Cancer.

​Première copine touchée, Ludivine, en sixième, leucémie. Elle me raconte ses soins à l’hôpital, me montre ses cathéters, se pointe chauve à l’école un jour… Première prise de conscience, cette saloperie n’a pas de scrupule. Elle s’en sort mais mon regard sera à jamais différent.

Quelques années plus tard je suis une ado et ma maman nous explique à ma sœur et moi qu’on peut « attraper » un cancer de l’utérus en ayant des rapports sexuels. Second choc. Seconde prise de conscience. On peut donc être tenu pour « responsable » de son cancer.

Ça se complique dans le temps : les amis de mes parents déclarent des cancers du foie, du pancréas, des poumons, du cerveau… Mon copain David décède à 33 ans d’une tumeur au cerveau qui s’était développée après la contraction d’un papillomavirus non soigné 15 ans plus tôt.

L’hécatombe dans mon entourage. En l’espace de 3 ans, 3 amies chères perdent leur papa d’un cancer. Troisième prise de conscience ; c’est formidable d’être en bonne santé, on devrait râler un peu moins quand on se porte bien…

Il y a beaucoup de causes qui nous touchent au cours de notre vie, il faut bien choisir où on veut investir son temps et son énergie…

Je défends ponctuellement d’autres très jolies causes, mais ce livre je le voulais au profit de la Ligue.

Tout a commencé après une énorme expo solo à Los Angeles, où je vivais à l’époque, je lance en 2014 un premier projet de livre-photo en faveur de l’équivalent de la Ligue contre le cancer aux Etats-Unis, mais mon retour en France ne me permet pas d’aller jusqu’au bout de ce projet. Pas grave, je le garde au chaud.

Toulouse début 2018, une amie m’aide à organiser une expo de nus californiens, déjà au profit de la Ligue contre le cancer. L’idée du livre re-trotte alors dans ma tête. C’est fin 2019 que le projet revient sous la lumière. Il s’appellera “WOMEN”, c’est ma seule certitude à ce stade.

Ce même mois, j’apprends que mon amie Christelle de Los Angeles est diagnostiquée avec un cancer du sein triple négatif, agressif. Elle pourrait mourir à 32 ans, enceinte de son second enfant. Un train dans la gueule. Jambes arrachées sans mise en demeure.

Les 9000km qui nous séparent ne changent rien au choc à digérer, à ma peine, à mes cauchemars. Elle attaque la chimio enceinte de son second enfant, bien entourée, et moi je suis loin et très seule finalement. Alors je me dis que « ce “WOMEN” va être encore plus beau, plus fort, je veux le message plus tonitruant, et je veux aussi que la Ligue s’exprime dedans.

Lorsque je rencontre mon éditrice Stéphanie Chaulot (Yucca éditions), grâce à un comparse photographe (Olivier Veyret), la maquette initiale comportait 32 pages. En juillet 2020 nous étions sur 72 pages, incluant deux photo d’une superbe séance avec l’actrice qui allait devenir la marraine du projet, la formidable Laetitia Eido. Laetitia préface l’ouvrage qui devient à mes yeux, vraiment, un vrai petit bijou… Un écrin de sensualité, une ôde à la féminité, à la fois doux et sauvage, sexy et élégant. Avec la sublime Ilona Smet (petite fille de Johnny) en tenue de soirée Dior vintage (prêtée par sa grand-mère) sur la couverture pour les fêtes, c’est parti.

Nous nous lançons, ready pour Octobre Rose !

Un très chaleureux merci, à mes partenaires, pour leur implication à mes côtés dans tous ces combats

Merci aussi à vous tous pour votre soutien : relais sur vos réseaux sociaux, articles, interviews, partages, commandes du livre, recommandations…

https://emmanuellechoussy.com/fine-art-projects/

https://www.instagram.com/emmachoussy/

https://www.youtube.com/channel/UCXs0yQ0pMqjOxBHgqvmuJew…