Virginie

Date de publication du témoignage :

9 Mar. 2021

RDV avec Virginie (Ile de la réunion, Le Tampon). En rémission, elle va se marier dans quelques mois.

Ma vie bascule le lendemain de mes 32 ans, lorsqu’on m’annonce que l’énorme masse que j’ai sentie quinze jours avant en me palpant les seins, n’était autre qu’un vilain et méchant cancer qui allait changer ma vie à tout jamais.
Tout s’arrête… et finalement, il faut repartir de plus belle, vers un autre chemin, celui de la guérison.

J’enchaîne les rendez-vous : chirurgien, oncologue, échographie, mammographie, scanner, chimiothérapie, radiothérapie et j’en passe…. Cela devient finalement mon quotidien pendant un an.

Au tout début, les mauvaises nouvelles s’enchaînent : cancer primaire au sein gauche qui se transforme en cancer bilatéral, et finalement métastatique aux os.

Je suis le protocole que l’on m’impose sans trop poser de question, ni donner mon avis. J’encaisse que je n’aurais jamais plus le droit de porter un enfant, « non trop dangereux Mme Robert ». Cela me coûterait la vie…

Et, step by step, les nouvelles se font bonnes : les chimios fonctionnent, la radiothérapie également. Au bout de dix mois, je me fais arracher ces deux seins meurtris par ce foutu cancer, pour en avoir deux tout neufs, certes en plastique, mais au moins ceux-là seront sains.

Aujourd’hui, bientôt à un an de rémission, je remercie Dieu chaque jour d’être là, en vie, à côté de mon fils et de mon futur mari (c’est pour bientôt, 22 octobre 2021).

Ce cancer m’a fait beaucoup de mal mais m’a également appris et apporté beaucoup de choses. J’en viendrais presque à l’en remercier parfois de m’avoir « réveillée » (Oui, c’est compliqué à comprendre, mais je suis sûre que certaines comprendront).

Carpe diem.